Actualité des violences

Alain Vanier

En associant le droit (Recht) à la violence (Gewalt), Freud, dans sa réponse à Enstein, revient, après Totem und Tabu et le meurtre originaire, sur la question fondamentale du lien social, de la violence qui le fonde et le menace en même temps, et de ce qui la régule. « La violence est brisé par l’union » (Gewalt wird gebrochen durch Einigung), car « ce n’est plus la violence d’un individu qui s’impose mais celle de la communauté, » (es nicht mehr die Gewalt eines Einzelnen ist, die sich durchsetzt, sondern die der Gemeinschaft 1), ainsi la violence garantit le droit. Mais, ajoute-t-il, « c’est une erreur de calcul de ne pas considérer que ce qui est droit était à l’origine violence brute et qu’aujourd’hui encore il ne peut se passer du soutien de la violence. » (Es ist ein Fehler in der Rechnung, wenn man nicht berücksichtig, daß Recht ursprünglich rohe Gewalt war und noch heute der Stützung durch die Gewalt nicht entbehren kann 2). Mais quelle est la nature de cette violence ? Est-elle une ou plurielle ?

Continue reading

Le projet

L’irruption de la violence inouïe des attentats dans les métropoles européennes polarise les débats autour de l’attitude à prendre face à l’afflux des réfugiés qui fuient l’insoutenable.
Faut-il les accueillir, les intégrer ou les refouler et les déporter.
Cependant les migrants importent tout aussi peu la violence dans nos pays que les armes que nous exportons ne l’en bannissent.
Le symposium « L’irruption de l’Autre – Comment penser la violence aujourd’hui?! »  tentera de répondre à la question de la signification constitutive de la violence dans la vie sociale et dans le rapport à l’Autre et aux autres. Comment penser la violence dans ses formes manifestes et latentes aujourd’hui?
Dans l’héritage de quelles pratiques de la violence nous situons-nous aujourd’hui?
Qu’est-ce qui nous vient – ou nous revient – de ces pratiques?
Ce symposium franco-allemand se propose d’articuler différentes positions sur le sujet du point de vue de la psychanalyse et des sciences de la culture. [→PROGRAMM]
Il aura lieu à l’Institut des sciences culturelles de l’Université Humboldt de Berlin en collaboration avec le Berliner Institut für Psychotherapie und Psychoanalyse e.V. (BIPP), le Centre de recherches psychanalyse,
médecine et société (CRPMS), Université Paris Diderot et le Psychoanalytisches Kolleg.
Pour plus d’informations cliquez sur le lien : www.derEinbruchdesAnderen.de

Angélisme et/ou vigilance dans le monde contemporain

Sylvie Pilloux

Lorsque des attentats meurtriers se produisent au cœur des villes, nous laissant consternés comme si nous rencontrions la violence pour la première fois, nous voilà soudain confrontés à l’évidence de la pulsion de mort dont Freud avait opiniâtrement souligné la menace dans Malaise dans la civilisation. Nous avions oublié que, comme nous le rappelle Mélanie Klein, la haine précède l’amour et que pour reprendre, cette fois, la pensée de Jacques Lacan la violence reste première dans tout rapport à l’Autre/autre.

Continue reading

L’enfant et l’autre

Annemarie Hamad

Avec le cri qu’il pousse à la naissance, l’être humain annonce son arrivée dans le monde de l’Autre. La réponse donnée transforme ce cri en appel et constitue ainsi le fondement de l’inscription du sujet qui se cherche dans le langage qu’il reprend d’abord à partir du discours de l’Autre (incarné par la mère, les parents). Très vite, cependant, l’enfant interrogera ce discours, lorsque les énigmes du Réel viennent à stimuler sa soif de savoir. Ces interrogations concernent le manque dans l’Autre, l’insuffisance du langage, des faits inexorables qui en tant que tels causent le désir du sujet. Dans la mesure où les adultes eux-mêmes ont conscience de ces faits, ils pourront accompagner l’enfant sur la route de sa vie.

VIOLENCE DANS LA PSYCHOANALYSE

Bernhard Schwaiger

La psychanalyse ne connaît pas „individus“ et „identités“ mais articule le sujet à partir des „identifications” : celles-ci se retrouvent d’une part partout dans le „sociale“ (comme Freud l’a montré dans la psychologie des foules – le sociale s’origine dans les identifications) et d’autre part elles constituent l’appareil psychique. Lacan dit de la psychanalyse qu’elle est une méthode qui permet de se délier des ces identifications en les decomposant  (analyser) ; Lacan en parle aussi en termes de “des-identifications”. Le règne des signifiants, qui s’origine dans le meurtre de la chose (Ecrits, p. 321) et qui constitue en même temps le désir du sujet, est éprouvé dans la violence de la parole et de l’écoute. [PROGRAMM]

Hamad, Nazir

Nazir Hamad, Dr.ès lettres en psychologie clinique travaille comme psychanalyste en pratique privée à Paris. Il était également directeur d’un Centre Médico-Psycho-Pédagogique. A partir de sa longue expérience en tant que psychanalyste pour enfants et adolescents dans le cadre de l’adoption et du placement familial il a publié de nombreux ouvrages. Pour « L’enfant adoptif et ses familles » (Denoël 2001), il a reçu en 2001 le Prix France-Liban, qui est attribué pour des oeuvres de grande valeur littéraire à des écrivains d’origine libanaise écrivant en français. La traduction en allemand de son livre écrit avec Thierry Najman « Les enjeux d’une psychanalyse avec un enfant « (Erès 2015) paraîtra sous peu chez Turia und Kant. N.Hamad est également l’auteur de la Trilogie « Paroles du Levant ».

von Hayek, Stephanie

Stephanie von Hayek est une ecrivaine, journaliste et politologue allemande et finlandais. Après son baccalaureat, elle accompli une formation du libraire et suivait des etudes de sciences politiques, sociologie et psychologie sociale à l’Université de Munich, elle étudiait également à la Sorbonne à Paris des Etudes européennes. Pendant plusieurs années, elle travaillait pour des organisation internationaux, comme la Banque Mondiale à Washington et pour l’Assembée des Regions de l’Europe à Strasbourg. Elle écrit regulièrement pour le journal Kulturaustausch, et ecrit un roman qui traite l’euthanasie au Troisième Reich.

Anderson, Inga

Inga Anderson is a cultural theorist in the Department for Cultural History and Theory at Humboldt-University Berlin. She studied Cultural Education at Niederrhein University of Applied Sciences, and Cultural Studies at the University of Amsterdam. In her doctoral thesis »Good Grief«, she examined the new visibility of grieving in psychology, philosophy and photography in recent decades. As a PhD student, Inga received a scholarship from the German National Academic Foundation and she was an associate member of the DFG Graduate Research Colloquium »Life Forms and Life Knowledge«. Inga Anderson coordinates the professional MA program in psychoanalytical cultural studies offered by the Humboldt-University and the Berlin Institute for Psychotherapy and Psychoanalysis. Alongside her academic research, she has collaborated with the theatre and performance production label müller***** and worked as a teacher in extracurricular youth education.

LOGEMENTS

In Tagungsnähe sind bis Mitte April Zimmerkontingente in Berlin-Mitte vorgemerkt / Nous vous recommandons de réserver sans tarder dans les hôtels suivants:

HOTEL./.ADRESSE PREISE./.PRIX
RESERVIERUNG./.RÉSERVATION TELEFON./.TÉlÉPHONE./.FAX
Albrechtshof*
Albrechtstraße 8
www.hotel-albrechtshof.de
97,-/ 117,-
+ 5% Tax
albrechtshof@albrechtshof-hotels.de

Code: HU190517

allegra@albrechtshof-hotels.de

Fon: +49 (30) 30 88 6-0
Fax: +49 (30) 30 88 6-100
Allegra Dependance*
Albrechtstraße 17
www.hotel-allegra.de
89,-/ 109,-
+ 5% Tax
* Die Hotels Albrechtshof und Allegra sind 5′ von S+U Bahn Friedrichstrasse und 10-15′ fussläufig vom Veranstaltungsort gelegen / Les hôtels Albrechtshof et Allegra se trouvent à 5′ à pied des stations S + U Bahn Friedrichstrasse et à 15′ du lieu du symposium.
SCHOENHOUSE LIVING (Studios)**
Chausseestrasse 85
www.schoenhouse.de
85,- / 92,-/ 135,-
für 2-4 Pers./ pour 2-4 personnes
Herr/ Monsieur Winter:
winter@schoenhouse.de

Code: Symposium Gewalt

Fon: +49 (0)30 20453 – 243
Fax: +49 (0)30 20453 – 241
** Die Studios von Schönhaus Living sind von S + U Bahn Friedrichstrasse mit der U6 Richtung Alt-Mariendorf in 10 Minuten zu erreichen (UBahn Schwartzkopffstrasse) / Á partit des stations S + U Bahn Friedrichstrasse on peut arriver aux studios de SCHOENHOUSE LIVING en 10′ par la U6 direction Alt-Mariendorf (Station Schwartzkopffstraße)

 

EXPOSÉ

Que peut-on dire de la violence à partir de la psychanalyse ?
En quoi contribue-t-elle à d’autres lectures, d’autres
discours? Dans quel rapport se situe-t-elle au politique ?
Où croise-t-elle les sciences culturelles ?

Continue reading